Faire un don, c’est dire NON à la violence envers les enfants. Brisons le silence !
Je veux faire un don

Conséquences

Coccinelle_Pleure

La violence laisse des traces. L’enfant qui vit de la violence manifeste sa souffrance et nous donne des signes. Les conséquences de la violence chez l’enfant peuvent s’observer au niveau de son corps, de ses émotions et de ce qu’il exprime par des mots ou des gestes.

 

 

L’enfant peut :

  • avoir des blessures ou des malaises physiques (blessures inexpliquées à répétition, maux de ventre ou de tête…);
  • manifester de la peur, de la colère ou de la tristesse;
  • être plus irritable, même parfois explosif ou, au contraire, plus renfermé et chercher à s’isoler de la famille et des amis;
  • avoir de la difficulté à se concentrer, à apprendre ou même refuser d’aller à l’école…

 

Il est important de prendre au sérieux les signes que l’enfant nous envoie. Cela peut éviter des conséquences plus graves sur son développement et même sur sa vie d’adulte, entre autres : le décrochage scolaire, la dépression, la fugue, les idées suicidaires, la consommation d’alcool et de drogue, l’adoption de comportements violents, les problèmes de santé mentale, les difficultés d’emploi…

Quand on remarque des changements soudains, un ou plusieurs comportements inhabituels… il faut s’en occuper !

 


Imprimer